Celui qui ne vient vers vous que……

497956f519513d19c

 

Celui qui ne vient vers vous que lorsqu’il en a besoin ne vous mérite pas….

Celui qui ne vient vers vous que lorsqu’il en a besoin ne mérite pas de vous rencontrer. Il ne mérite pas qu’on l’appelle «ami» et ne mérite pas non plus votre attention.

Plus le temps passe et plus les circonstances varient, moins il change son attitude égoïste et intéressée.

Cela ne signifie pas que ce soit une mauvaise personne, mais simplement que votre relation n’est pas saine, ne colle pas.

 

Vous ne devez pas vous sentir mal pour cela, vous devez vous rendre compte que cela fait partie de la vie….

shutterstock_178132958

Les liens se forgent et se fortifient grâce à la réciprocité, l’interaction et l’échange. En réalité, celui qui est à nos côtés  est celui qui vient vers nous lorsque nous en avons besoin mais aussi lorsqu’il a besoin de nous.

Lorsqu’une relation consiste seulement à donner, elle finit par échouer dans ses principes et à faire d’un sentiment positif une sensation désavantageuse.

L’indifférence est la plus grande preuve de «non-amour»…..

L’indifférence est la plus grande preuve de «non-amour». Ainsi, nous ne devons pas faire passer en priorité les personnes qui ne font de nous que des options dans leurs vies.

 

Notre priorité devrait toujours être nous-mêmes pour équilibrer la balance.

« Celui qui, avec son indifférence vous fait devenir invisible et absent ne vous mérite pas. Cependant, celui qui avec son attention vous fait devenir important et présent vous mérite.

Celui qui vous promet des choses pour ensuite vous décevoir par ses actes ne vous mérite pas. Mais celui qui en dit moins et en fait plus vous mérite.

Celui qui ne vient vers vous que lorsqu’il en a besoin ne vous mérite pas, contrairement à celui qui est à vos côtés quand il sait que vous en avez besoin. Celui qui vous rend triste et vous fait pleurer ne vous mérite pas, contrairement à celui qui vous remplit de joie et vous fait sourire….»

Parfois, le fait que l’espoir soit la dernière chose que l’on perde nous fait du mal, car nous attendons patiemment qu’un «miracle immédiat» se produise, que l’égoïsme devienne de la reconnaissance et l’envie de partager un soutien et des moments.

Ces désirs ont un certain degré de rigidité, et lorsque nous choisissons de nous éloigner de ceux-ci car ils ne nous apportent rien, alors nous nous disons : «Et si je m’étais trompé ?», «Et si ce n’était pas de l’égoïsme ?».
ouii

La plupart du temps, la solution est de parler tranquillement avec ces personnes pour qu’elles se rendent comptent de l’inégalité présente dans leur relation.

Cependant, d’autres personnes plus effrontées cachent tout simplement un intérêt qu’elles n’essayent même pas de dissimuler.

Dans tous les cas, nous devons trouver un équilibre sain des deux côtés. Si cela n’est pas possible, alors nous devrons choisir de devenir notre priorité, de prendre soin de nous et de commencer à devenir les protagonistes de notre vie….

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s