L’art de l’assertivité ….

go

Fixer des limites ……

Comment se faire entendre et respecter en s’affirmant d’une façon appropriée à chacune des situations.

L’assertivité, c’est quoi au juste ?

 

Savoir s’affirmer sans agressivité……

L’assertivité est une compétence fondamentale pour gérer avec diplomatie ces situations où les autres prennent des libertés qu’ils ne devraient pas prendre.

Cette définition si peu orthodoxe répond à une réalité à laquelle nous sommes tous confrontés : le manque de respect.

Fixer des limites fermement et pacifiquement est la clé pour que personne ne nous écrase et pour que l’on nous respecte, sans pour autant manquer de respect aux autres.

Nous trouvons quatre attitudes pour définir un grand nombre de comportements humains: 

1 – La fuite
2 – La manipulation 
3 – L’agressivité :
Ces trois premières  attitudes sont beaucoup moins performantes que l’assertivité. Elles ont tendance à s’exprimer de façon réflexe dans les situations difficiles. Elles sont génératrices de tensions, de défenses, d’incompréhension et de perte de temps.

4 – L’assertivité :
Cette attitude, elle, au contraire, définit parfaitement une grande qualité de la communication dans laquelle on se respecte soi-même autant que l’on respecte autrui. Elle s’exprime de façon sensible et réfléchie. Elle permet des actions adaptées avec les situations. Ceci est important dans toutes les circonstances de l’existence, personnelles et professionnelles…

capture

 

 

On peut dire que vous faites preuve d’assertivité dans votre communication lorsque vous respectez ces 10 points :

  1. vous vous exprimez avec assurance, franchise et fermeté,
  2. vous n’êtes pas passif(ve) : vous ne vous soumettez pas, vous ne faites pas systématiquement passer les autres avant vous, vous n’abandonnez pas et vous ne prenez pas la fuite,
  3. vous vous affirmez sans chercher à dominer l’autre par la force,
  4. vous vous affirmez sans faire usage de manipulation mentale (chantage, culpabilisation, reproches, menaces, accusations,…)
  5. vous restez bien calme sans exprimer de la colère ou de l’agressivité,
  6. Vous n’avez pas peur d’exprimer vos opinions, vos besoins et vos sentiments,
  7. vous savez vous faire respecter tout en prenant le soin de respecter l’autre : vous n’êtes ni un paillasson ni un hérisson !
  8. vous savez défendre vos droits sans porter atteinte à ceux des autres,
  9. vous savez refuser et dire « non » quand il le faut, sans culpabiliser et sans vous excuser,
  10. vous vous affirmez toujours de façon positive et responsable et vous êtes capable d’accepter les critiques quand elles sont constructives…

Une personne assertive s’affirme toujours posément, calmement et fermement. Elle respecte l’autre et ne cherche jamais à se venger car elle a confiance en elle.

Beleidigt werden

L’un des avantages d’apprendre à fixer des limites est que nous reconnaissons également les droits des autres, et nos limites les concernant.

Même s’il est important de marquer des limites et de les rendre bien claires, il faut aussi accepter une certaine marge et être flexible.

Tout le monde ne partagera pas vos opinions et cela peut mener à des malentendus.

Tous les gens qui outrepasseront vos limites n’auront pas forcément de mauvaises intentions. Ils peuvent faire cela avec la meilleure intention du monde.

Dans ce cas, vous devez utiliser un filtre supplémentaire et considérer la bonne intention de l’autre….

Mais trop de pardon peut être contre-productif !!!!

Malgré la flexibilité que l’on peut montrer, les limites sont ici pour être respectées.

Si on accepte constamment ce que les autres font, il sera bien plus difficile de résoudre le problème . C’est pour cela qu’il faut clarifier les choses le plus tôt possible.

Si les choses sont bien dites, il suffit de ne les dire qu’une fois.

Mais plus vous attendez, plus cela sera difficile et vous prendrez plus de risques. L’autre sera plus offensé même si vous vous adressez bien à lui.

N’oubliez pas que plus vous cédez sur la ligne rouge, plus il sera difficile de récupérer le terrain que vous avez offert de bonne volonté et plus vous vous exposez à un conflit.

 Alors, si vous voulez du respect, vous devez commencer par vous respecter…..

Pardonnez, oui, mais ne faites pas le bêta. Une fois, deux au maximum, est plus que suffisant.

Eviter l’affrontement violent ou ponctué de malentendus est toujours une bonne idée.

Si l’autre a envie de se disputer, n’entrez pas dans son jeu. Ne vous engouffrez pas dans un débat sans fin.

Dites-lui tranquillement qu’il vaut mieux que vous en parliez plus tard, lorsque les états de l’un ou de l’autre n’interféreront plus autant, et quand vous pourrez trouver un point de rencontre….

capture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s