Ne vous attardez pas là où …..

capture-2

 

Mettre un terme à une relation ne doit pas être perçu comme un échec….

L’échec de notre autonomie émotionnelle serait présent si nous nous entêtions à continuer dans une relation malsaine, improductive et sans perspective d’évolution.

C’est-à-dire une relation où il nous est impossible d’aimer avec pureté et intensité.

Ce que nous ne laissons pas partir, nous le portons sur nos épaules. Ce que nous portons nous pèse, et ce qui pèse nous fait sombrer.

L’un des premiers symptômes de la claustrophobie émotionnelle est d’étouffer dans la relation, de sentir que l’on a besoin de voler, que l’on a perdu son autonomie et que cela n’a pas de sens de continuer.

Il est très facile de se sentir enfermé dans ce non-sens et de tourner dans tous les sens sans trouver de sortie.

capture

 

Lors de ces moments si décisifs, la peur du vide nous menace très profondément et conditionne notre douleur.

Il faut aussi tenir compte des motivations de l’autre personne….

Si nous décidons de voler de nos propres ailes, nous devons savoir que ce ne sera sûrement pas cette idée qui nous calmera dans un premier temps.

De fait, dire adieu demande un grand courage à cause de l’incertitude et la douleur que provoque le fait de sortir du château que nous avions formé.

Il s’agit de faire face à une douleur inévitable. Nous parlons de couple, d’amitié ou de n’importe quel type de relation.

Il est parfois nécessaire de mettre fin à la désillusion et au désenchantement car ils n’ont pas de solution.

Quand nous sommes suffisamment courageux(se) pour dire un ADIEU en majuscules, qui ferme des portes et des fenêtres, d’autres se créent et offrent un BONJOUR ferme et accueillant à ce qui est nouveau…. 

 

 

Quand nous disons adieu, le nouveau commencement peut nous plonger dans une grande angoisse…

La souffrance est inévitable lorsque nous devons fermer certaines portes, mais le faire signifie se respecter et s’aimer.

Il s’agit de visualiser notre vie de manière différente, d’être courageux et de changer les serrures.

Une fois que vous avez fait cela, ne vous fixez pas sur ce que vous avez perdu mais sur ce que vous avez à gagner !!!!

Souvenez-vous : ne vous contentez pas d’être «presque heureux(se) »…

Levez les yeux et contemplez les autres chemins si celui-ci n’est pas le bon.

Le temps ne revient pas, ne donnez pas de prix à votre bien-être….

comete-arbre

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s