Je suis une femme entière …..

je-ne-suis-pas-parfaite-femme

….. je n’ai pas besoin de trouver ma moitié !!!!

Il y en a marre de s’entendre dire  que nous devons rencontrer notre  moitié, sous peine de devenir vieilles filles et de rater notre vie….

NON NON et NON !!!

Sachez qu’une femme n’a pas besoin d’un partenaire pour être une personne valide et complète. 

capture

Nous pouvons partager notre vie avec quelqu’un que nous aimons, mais pas par obligation, uniquement par choix !!!!!

Pour être heureuse avec quelqu’un, il faut d’abord être heureuse en tant que femme …

Aimer ce n’est pas posséder, mais respecter. Nous devons d’abord nous respecter nous-mêmes. Si nous ne sommes pas capables de le faire, nous ne serons pas en mesure de profiter de nos relations amoureuses avec maturité.

Nous devons d’abord aspirer à être heureuses par nous-mêmes, et pas grâce à la personne qui nous accompagne. Une relation doit être une part importante de notre vie, mais ce n’est pas une condition de notre existence.

Nous ne pouvons pas savoir si une relation de couple va fonctionner.

Nous nous rendons souvent compte, avec le passage du temps, qu’il ne s’agit pas tant de choisir la personne avec laquelle nous souhaitons partager notre vie en fonction de ce que nous aimons, mais davantage par rapport à l’harmonie de nos motivations.

Cependant, choisir une personne en fonction de ce critère demande du temps, et il est bien souvent difficile d’expliquer pourquoi une relation de couple fonctionne ou pas.

Voici quelques conseils …

L’harmonie sexuelle est indispensable :

Les deux membre du couple doivent être sur la même longueur d’onde concernant leur vie sexuelle.

Pour cela, il leur suffit de suivre et de respecter certaines règles de base :

  • Faire tout ce dont ils ont envie.
  • Ne pas faire ce dont ils n’ont pas envie.
  • Faire tout ce qui naît d’un désir préexistant.
  • Agir de concert avec son échelle de valeurs sexuelles.
  • Avoir conscience que les deux membres ont des schémas de plaisir sexuel différents.

 

L’échelle de valeurs :

Il est important de respecter les idéaux, les croyances religieuses, les habitudes culturelles, l’hygiène, le style de vie et toutes les questions relatives aux personnes extérieures à la relation pour trouver de la stabilité dans un couple.

 

C’est une question de respect qui ne souffre pas d’exceptions.

Le projet de vie :

En plus de s’ancrer fermement dans le présent, une relation amoureuse doit suivre un chemin vers l’avenir qui a préalablement fait l’objet d’un accord.

 

capture

Les échecs sentimentaux sont les germes d’un épanouissement personnel :

Pour convertir les ruptures amoureuses en un apprentissage de vie, nous devons analyser les causes qui ont provoqué cet échec et en tirer des leçons pour pouvoir grandir dans nos futures relations.

C’est-à-dire que nous devons apprendre non pas de nos souffrances, mais de la manière dont nous avons souffert.

Si nous sommes capables de faire resurgir le positif d’une rupture et de ne pas faire une fixation sur un échec amoureux, nous allons déclencher toute une série de choses positives.

Pour cela, il est nécessaire de prendre soin de notre estime personnelle et de notre amour propre, ainsi que d’éviter de commettre les mêmes erreurs avec nos futurs partenaires.

Nous devons choisir des personnes avec lesquelles nous nous sentons à l’aise, avec lesquelles nous pouvons être nous-mêmes et qui ne cherchent pas à nous diriger.

Il faut apprendre des expériences vécues tout en n’abîmant pas notre estime de nous-mêmes….

je-ne-suis-pas-parfaite-femme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s