Aimer, ce n’est pas souffrir….

capture

Nous pensons qu’il est inévitable de souffrir dans nos relations …..

La souffrance est une des idées que l’on associe le plus souvent à l’amour et que la souffrance est intimement liée à la profondeur de l’amour que l’on ressent….

Evidemment, l’amour peut impliquer de la souffrance. Cependant, on peut aussi éviter de souffrir en amour, et il est d’ailleurs nécessaire de supprimer la souffrance de nos méthodes !

capture

Puisque l’amour est un sentiment liant deux personnes qui veulent partager leur bonheur, il n’y a aucune raison de souffrir.

Quand il y a de la souffrance, ce peut-il qu’il y ait aussi de l’amour ? Qu’est-ce donc que l’amour ? Une forme de désir ainsi qu’une forme de plaisir qui, si elles nous sont refusées, génèrent de la souffrance ? On dit que la souffrance se manifestant sous forme de jalousie, de dépendance et de possessivité fait partie de l’amour ; tel est notre conditionnement, telle est notre éducation. Cette croyance fait partie de notre héritage et de notre tradition…

Il est donc nécessaire de passer par un ré-apprentissage, et de se demander ce que veut dire aimer pour nous …

S’il y a de la souffrance dans votre relation, c’est qu’il y a quelque chose que vous n’avez pas compris et/ou réalisé dans votre compréhension et votre manière de vivre l’amour dans votre vie.

Quand la souffrance s’invite dans nos relations amoureuses, c’est que quelque chose a échoué quelque part.

L’amour est un espace de liberté.

Que se passe-t-il la plupart du temps ? Nous voulons enfermer l’amour. Nous avons peur de perdre l’amour.

Le développement personnel, la maturité, l’honnêteté et l’harmonie de notre compagnon/compagne ;  tout autant de facteurs qui, lorsqu’ils se renforcent, éloignent du même coup la souffrance de la relation.

Aimer sans souffrir, c’est se défaire de la possessivité, laquelle génère jalousie et dépendance ; c’est envisager la relation d’une façon équitable, via le respect et l’estime personnelle, aussi bien envers soi-même qu’envers l’autre….

Construire son couple sur des peurs ne peut pas durer !!

S’attacher, encore un mot fort que l’on confond souvent avec l’amour. S’attacher à quelqu’un, s’est se priver de sa liberté et priver l’autre de sa liberté. Cela nous convient peut-être au début, mais cela ne peut durer avec le temps.

Ne donnez pas tout à l’autre personne, protégez-vous !

Il y a des relations dans lesquelles une personne fait tout par amour. Jusqu’à perdre sa propre intégrité et l’estime d’elle-même. Ne laissez pas les autres vous manipuler, vous faire du chantage, agir comme des vampires émotionnels. L’amour doit être un échange où les deux personnes donnent la même chose : la balance doit être équilibrée.

capture

Quand on aime de façon saine, on se lie aux autres sans souffrir, sans être paralysé par des peurs qui nous empêchent de perdre notre liberté individuelle en cours de route, sans avoir besoin d’être avec une personne uniquement pour ne pas nous sentir seul(e).

Le sentiment amoureux qui nous lie à notre compagnon/compagne ne devrait pas être contaminé par la possessivité et la dépendance.

Pour s’éloigner de ces deux pratiques, il est nécessaire de faire preuve d’une grande maturité ainsi que d’une solide estime de soi.

Là où il y a de la dépendance, il n’y a pas d’amour, et puisqu’on ne sait pas aimer, on tombe dans la dépendance…et s’il y a de la dépendance, il y a de la peur. On ne peut pas se libérer de la peur si on ne comprend pas la relation, et la relation ne peut être comprise que lorsque l’esprit est observé dans toutes ses relations : c’est le principe de la connaissance de soi….

N’oublions pas que la dépendance et la possessivité sont des ingrédients inévitables de la souffrance.

Il n’est pas possible d’être en harmonie et en paix avec soi-même quand la peur de perdre ce que l’on croit posséder est constamment présente.

Aimer, c’est apprécier et être reconnaissant(e)…

Entretenir une relation dans le respect et l’appréciation mutuelle, partager ce que nous sommes et comprendre que la réciprocité est importante, de même que l’échange de messages positifs…

Une relation basée sur l’attention, sur l’appréciation, sur la reconnaissance et sur la tranquillité, tout autant de qualités que l’on prendra soin de faire évoluer ensemble face aux difficultés.

Rappelez -vous :

Si vous aimez une fleur, ne la cueillez pas, car si vous le faîtes, elle mourra et cessera d’être ce que vous aimez ; si vous aimez une fleur, laissez-la plutôt être. Aimer, ce n’est pas posséder. Aimer, c’est apprécier…..

 

capture

 

 

Publicités

Une réflexion sur “ Aimer, ce n’est pas souffrir…. ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s