Rien de ce que vous faites ne conviendra à tout le monde…..

capture

……. qu’importe ?

Ne vous stressez pas et ne vous empoisonnez pas l’existence uniquement parce que ce que vous faites ne sera jamais assez bien pour certaines personnes.

Quoi que vous fassiez, faites-le passionnément…

N’oubliez pas que votre passion est l’énergie de votre vie, et que tout ce que vous faites passionnément vous fera vous sentir comblé et heureux(se).

Tout au long de notre vie, nous avons tendance à faire beaucoup de choses par engagement, par peur de l’opinion des autres, et ce sont des choses qui ne nous motivent pas ou qui, tout simplement, ne nous plaisent pas….

capture

Si nous cessons de nous préoccuper de ce qui n’en vaut la peine, nous gagnons en santé mentale, et nous parvenons, avant tout, à mettre fin à ces pensées ruminantes que nous volent de l’énergie et de la tranquillité.

S’en remettre quasiment toujours aux autres est un acte automatique chez presque tout le monde !!!!

Qui pense différemment ou agit selon un égoïsme sain se retrouve parfois isolé(e) du grand troupeau de brebis blanches. Et pour beaucoup de gens, cela peut être traumatisant.

 

«L’estime de soi n’est pas un péché aussi vil que le mépris de soi.»

Cependant, aussi ironique que cela puisse paraître, s’en remettre systématiquement et de manière absolue aux autres ne fait en réalité que ronger notre estime de nous-mêmes et asphyxier nos rêves.

Car tout comme il y a des complaisant(e)s absolu(e)s, il existe également des prédateur(trice)s sans scrupules. Des spécimens préparés quasi-instinctivement à profiter des personnes pour lesquelles le mot «NON» n’existe pas ou dont la conscience leur interdit l’usage……

capture

Que vous le croyez ou non, le besoin de nous ajuster presque à chaque instant aux attentes des autres est aussi une forme d’auto-agression.

Petit à petit, nous entrons dans une dynamique complexe où nous découvrons que nous avons été manipulé-e-s, que dire «OUI» est un acte réflexe impossible à contrôler.

La frustration se transforme en colère, la colère en chagrin et le chagrin en dépression nerveuse….

Rien n’est aussi dévastateur que se poser en notre propre ennemi(e) uniquement car nous n’osons pas pratiquer l’égoïsme sain.

Je vous propose de réfléchir à cela !!!

Quoi que vous fassiez, beaucoup de gens n’aimeront pas…

capture

Tout le monde ne comprend pas la réciprocité et n’apprécie pas nos efforts à leur juste valeur….

Penser que l’approbation des autres nous valide en tant que personne. Il est possible qu’enfant, on nous ait fait croire cela.

Cependant, grandir, mûrir et évoluer, c’est se rapprocher un peu plus de soi-même pour découvrir que la seule personne que nous ne pouvons pas décevoir, c’est nous-même.

Plus tôt nous comprenons que, quoi que nous fassions, il y aura toujours des gens à qui cela ne plaira pas, mieux c’est !!!!

C’est une excellente manière d’augmenter sa qualité de vie. 

Capture.JPG

Quoi que vous fassiez, cela doit vous rendre heureux(se )…

Rien n’importe plus que le fait que vous soyez vous-même, dans toute votre essence. VOUS, dans chaque mot prononcé, dans chaque acte mené.

Tu mérites le meilleur du meilleur, tu es l’une des rares personnes qui, dans de monde misérable, est honnête avec elle-même et c’est qui compte vraiment ….

Quand on a le courage de laisser de côté la complaisance, l’être authentique, plein et merveilleux que nous avons tou(te)s en nous émerge alors.

Quiconque n’aime pas ce que vous faites n’a qu’à faire demi-tour.

Car tant qu’il y aura du respect, il y aura de la cohabitation. Comme je l’ai signalé précédemment, la première étape consiste à se respecter soi-même.

Une personne complaisante est une personne des plus aimables. Les autres le savent, et en profitent souvent….

Comment cesser de l’être ?

  • Cesser d’alimenter cette abnégation envers les autres. Il y a des personnes qui ont passé tant de temps à aider, à prendre soin et à faire plaisir aux autres qu’elles ont complètement oublié quels étaient leurs passions, leurs rêves. Ce qui les identifiait dans ce bas monde….
  • Une fois que nous avons pris conscience de nos intérêts et de nos désirs, c’est de commencer à pratiquer l’égoïsme sain. Pour cela, souvenez-vous de la règle suivante : osez dire «OUI» sans peur et «NON» sans culpabilité….

Au début, cela sera difficile. Les actes réflexes ne disparaissent pas comme par magie !!!!

Laissez s’écouler quelques minutes entre la demande du demandant et votre réponse, et faites-en sorte que cette dernière vous rende heureux(se)….

Ce sera alors le moment où vous aurez décidé de cesser d’être un être complaisant !!!!!

capture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s