Notre égo ….

capture.jpg

Pour prendre conscience de son ego, il faut avant tout savoir de quoi l’on parle…

COMMENT PRENDRE CONSCIENCE DE SON « ÉGO » ET DE SON « ÊTRE »…

Notre égo est une identité….

Il est ce pour quoi nous nous prenons, il est notre personnage.

L’égo est omniprésent, il est là tout le temps et prend plus ou moins de place au sein de  notre « conscience ».

Il est difficile de faire sans lui car nous croyons (à tort) qu’il est « nous » et nous ne savons pas faire la différence entre nous, et lui !

L’être est le vrai nous….

Celui qui inclus toutes les autres parties de nous même.

Contrairement à l ‘égo, l’être est accessible dans le présent, il est donc là tout le temps. Seul notre égo et notre non présence nous empêchent de le voir ou de nous y connecter.

L’être n’a pas de mécanisme de défense, il « est », point. Face à une situation, il n’est pas en réaction, il fait l’expérience de la dite situation, ne la juge pas, et agit ou pas dans le respect de lui-même. Il cherche à observer, comprendre et intégrer les expériences pour grandir davantage….

Nous confondons souvent l’estime de nous-même avec le fait de préserver notre ego.

capture

Votre ego blessé révèle que vous souffrez d’une certaine forme d’humiliation et d’échec quand vous faites face au regard des autres, quelque chose que vous ne tolérez pas bien et qui vous fait vous sentir triste et en colère en même temps.

Mettre son ego de côté, pour apprendre de la vie !!!

Cela implique de nous sentir vulnérables, de tomber et de nous relever infiniment.

Vous devez être préparé(e) pour ne pas toujours être la meilleure version de vous-même et accepter que les autres puissent voir de vous ce que vous voulez toujours cacher.

L’être est difficilement descriptible car il ne se trouve pas dans « le faire » mais dans « l’être …

Seul(e) vous savez si vous êtes présent à ce que vous faîtes, à ce que vous êtes véritablement…

Beaucoup de gens se consument eux-mêmes pour ne pas prendre des risques qui pourraient les positionner “sur la corde sensible”. Ils laissent leur ego prendre le dessus et ils perdent tout le reste !!!

Un vide existentiel peut vous consumer, mais vous préférez continuer à faire semblant d’accepter de vous montrer vulnérable.

Par chance ou par malchance, vous ne souffrez d’aucune pathologie particulière, mais simplement d’un trait commun qui touche malheureusement un grand nombre de personnes : la vanité, pleine d’ego, qui tourne autour du “moi”.

S’entêter à préserver son ego n’est pas une bonne chose. Avoir confiance en vous, par contre, est important….

Cela suppose de l’expérience, de renoncer à certaines choses, mais aussi de vivre une vie qui a du sens.

Montrez à votre ego la porte de sortie, laissez-le s’en aller, lui et toutes ses ruses…. 

Ouvrez la porte à la vie, même si cela fait parfois mal. Laissez votre ego se perdre, cela en vaut la peine et cela rend la rencontre possible.

Savez – vous que nous sommes constitués de « 4 plans de conscience » :

Le mental :

C’est notre logique, notre raisonnement, notre compréhension…

Le corps :

Il est notre véhicule terrestre, c’est grâce et au travers de lui que nous faisons les expériences. Nos 5 sens : Le toucher, la vue, le goût, l’odorat et l’ouïe.

On dit que le corps parle, c’est une vérité à écouter sérieusement….

L’émotionnel :

C’est un des plus important. C’est notre guide, notre ressenti. C’est ce qui fait que nous faisons les choses ou non.

« Je le sens ou je ne le sens pas ». Je ne parle pas d’un a priori, mais d’un vrai ressenti 😉

Le bonheur est une émotion, vous pouvez donc en déduire l’importance cruciale de savoir reconnaître ses émotions pour apprendre à les installer chaque jour. C’est fondamental pour notre épanouissement…

Le spirituel :

C’est le sens que l’on donne aux choses et à la vie…

La vie prend tous son sens, elle vous « remplie » vous rend heureux(se) et vous épanouie…

 

capture

L’égo est donc une infime partie de nous-même. Importante certes, mais profondément insuffisante pour atteindre l’épanouissement.

Les personnes heureuses en ont conscience et travaillent sur ses 4 plans de conscience de la nature humaine.

C’est un chemin épanouissant de jour en jour, le sens sûrement de notre vie 😉

Le reste…. : Du bricolage intellectuel….

Le passé :

C’est fini ! Et ne sera plus jamais !

Avez-vous un avantage à « ruminer » inlassablement ?

A quoi cela vous sert-il de rabâcher cette souffrance d’en temps ? 

Pour notre égo, le passé est notre identité. Il nous permet de nous justifier sur ce que nous sommes devenus ou ce que nous vivons.

Le futur :

On ne sait pas ! 😉 Le futur est une projection, une supposition créée par notre mental. Personne ne sait ce qui va lui arriver demain ou dans la seconde.

On en a une idée bien sûr, on se doute de ce qui va se passer, mais fondamentalement, on n’en sait rien !

Et ça, pour le mental, notre égo, c’est insupportable !

Je ne dis pas qu’il ne faut pas avoir de projets.

Sans projets, sans rêves, sans but à atteindre, la vie n’a pas de sens. Mais ces projets se construisent depuis notre présent…..

Vous êtes donc ici et non ailleurs….

capture

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s