La solitude qu’on choisit ….

CAPTURE

….. peut nous protéger de ce qui ne nous convient pas !!!!

La solitude librement choisie à un moment ponctuel de notre vie peut agir non seulement comme un baume, comme une thérapie efficace pour réussir à se connecter à nouveau à soi-même…..

La solitude ne fait peut-être pas envie à 20 ans mais elle devient par la suite nécessaire Avec le temps, la solitude acquiert une toute autre saveur.

Pourquoi ?

Parce qu’au fur et à mesure que nous accumulons des expériences, nous arrivons à ce moment où la solitude devient synonyme d’espace personnel, intime et émotionnel.

CAPTURE

Parfois, c’est aussi une manière d’établir une distance saine vis à vis de ce qui ne nous convient pas, de ce qui nous trouble, nous gêne ou altère notre paix intérieure !!!!

Il faut apprendre à s’éloigner de certaines personnes, pour être heureux(se) ….

Il est judicieux de s’éloigner des gens qui nous empêchent de grandir et d’être heureux, et qui nous transmettent une série d’inquiétudes qui n’ont rien à voir avec notre personne.

S’éloigner de ces personnes améliorera notre santé physique mais également notre santé  émotionnelle…..

Cela s’appelle la solitude fonctionnelle , un concept qui donne lieu à quelque chose qui semble familier à beaucoup : le besoin de s’éloigner d’un entourage qui nous est nocif ou usé dans le but de se retrouver et de récupérer ainsi son bien-être psychologique.

Il n’y a pas pire solitude que celle de ne pas être bien avec soi-même !!!!

CAPTURE

Attention , je ne ne fais pas référence à la solitude non choisie, à cet isolement provoqué par des relations sociales déficientes ou à cette tristesse liée au manque de compagnie significative…

Sachez qu’en chacun d’entre nous, il y a des sources d’une grande beauté qui ont besoin de se renouveler de temps en temps pour rester en vie. Aussi étrange que cela paraisse, on peut faire cela en passant par des périodes de solitude choisie, de solitude vitale et agréable.

Ce que les autres personnes pensent de vous est leur réalité, pas la vôtre ….

Nous devons être conscient que tout au long de notre vie, nous allons rencontrer beaucoup de personnes qui ne savent pas respecter ni considérer les sentiments, les pensées et les croyances des autres.

Le sentiment de solitude tout en étant accompagné(e ): un abîme dangereux !!!

La plupart d’entre nous avons peur de la solitude….

De fait, il suffit de nous imaginer nous-même, marchant dans un centre commercial désertique un samedi après-midi, pour que dans la seconde notre cerveau nous envoie un signal d’alarme. Nous ressentons de la peur et de l’angoisse.

Cela est dû à un mécanisme de base, à un instinct qui nous rappelle que nous ne pouvons pas survivre dans la solitude. L’être humain est social par nature et c’est ainsi que nous avançons en tant qu’espèce : en vivant en groupes.

CAPTURE

Nous nous sentons seul(e), incompris(e) et «lessivé(e)» au travail, mais nous continuons car «il faut bien vivre de quelque chose».

Nous sortons avec nos ami(e)s de toujours car, en effet, ce sont nos ami(e)s de toujours… Comment les abandonner maintenant ?

Et pire encore, il y a celle/ceux qui prolongent leur relation affective car ils/elles ont encore plus peur du vide de n’avoir personne à leurs côtés….

Le bonheur ne se guérit pas avec plus de souffrance !!!!

Personne ne mérite de se sentir seul(e) tout en étant accompagné(e).

CAPTURE

C’est alors qu’il n’y a pas d’autre choix que de prendre conscience de sa propre réalité et de chercher une solution. 

La solitude choisie, la distance saine et une période de temps dédiée à soi-même sont toujours saines, nécessaires et cathartiques. 

Nous ne parlons pas de commencer une période d’isolement, et pas non plus d’essayer de s’échapper. C’est très simple : la clé se trouve dans le fait de laisser de côté ce qui ne nous convient pas.

Se consacrer un moment à soi-même est une recette qui n’échoue jamais. 

C’est retrouver son intimité et ses espaces personnels, c’est se souvenir de qui on était et c’est penser à qui nous voulons être à partir de maintenant. Il est possible que cela prenne des semaines ou des mois. Chacun(e) a son rythme, qu’il faut respecter et accepter…

La solitude librement choisie à une période ponctuelle de la vie ne guérit pas seulement, ne recompose pas uniquement les morceaux brisés. 

C’est aussi une manière d’apprendre à construire des filtres personnels adaptés. 

Ces filtres par lesquels nous ne laisserons entrer, demain, que ce qui nous fait du bien, s’ajuste à nos fréquences émotionnelles et aux recoins privilégiés de notre cœur.

CAPTURE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s