Savoir quand dire STOP !!!

Capture

La différence entre savoir se rendre et savoir quand il faut dire stop ….

Il y a des histoires, des relations et de liens qui n’ont plus rien à offrir. 

Capture

Les laisser partir n’est absolument pas à un acte de lâcheté ou d’abandon car reconnaître que l’heure est venue de l’accepter est au contraire un acte de bravoure….

S’il y a bien une chose à laquelle nous ne sommes pas préparé(e)s, c’est de nous éloigner de personnes significatives ou de cesser d’investir du temps et des efforts .

Notre cerveau est très résistant au changement, parce que pour cet organe merveilleux et sophistiqué toute rupture avec la routine ou les habitudes suppose un saut dans le vide qui engendre de nombreuses peurs.

Cet attachement presque obsessif envers ce que l’on connaît nous fait dire des choses comme :

« il vaut mieux que je le supporte encore un peu » ou 

« je vais attendre un peu plus, pour voir si les choses changent »….

Capture

S’il y a bien une chose que nous avons fini par savoir, c’est qu’il y a des changements qui n’arrivent jamais et que, parfois, supporter un peu plus une situation revient à trop attendre.

On nous a toujours répété l’idée classique et injustifiable que « ce qui ne tue pas nous rend plus fort(e)s » et que celui/celle qui abandonne quelque chose ou quelqu’un le fait parce qu’il/elle se rend(e) et que sa force de volonté a été vaincue !!!!

Savoir quand il faut dire stop n’est pas toujours facile !

Quand nous trébuchons, tombons et nous blessons, nous n’hésitons pas à nous soigner directement et à comprendre qu’il vaut mieux éviter cette partie du trottoir parce qu’elle est dangereuse. 

Pourquoi ne faisons-nous pas la même chose avec nos relations et avec chacun de ces domaines dans lesquels nous ressentons de la douleur ou de la souffrance ?

Tout simplement parce que notre cerveau préférera également rester en terrain connu plutôt que de s’aventurer vers l’inconnu !!!!

Dès qu’apparaît l’ombre du stress, de l’offuscation, de la peur, des larmes ou de l’épuisement extrême, nous passons au « point amer » : une zone nocive dont nous devons sortir dès que possible.

Capture

Trouver cet équilibre est un acte de sagesse et un outil personnel qui nous rappelle que tout a une limite dans cette existence et que savoir à quel moment dire stop n’équivaut pas à se rendre mais plutôt à comprendre où se trouvent nos limites. Nous parlons de cet équateur qui sépare le bonheur de l’insatisfaction, l’amertume des opportunités.

Commençons à intégrer ce point d’équilibre dans notre quotidien pour gagner en qualité de vie……

Capture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s